5ème ANNÉE!

www.stane.asso.fr

Vous êtes ici : Accueil Articles Articles sophrologiques L'entreprise aujourd'hui et sa prise de conscience face au stress

L'entreprise aujourd'hui et sa prise de conscience face au stress

Le « principe de réalité objective », cher à nous sophrologues, conduit à faire ce que j’appellerai un « état des lieux » du contexte actuel de la santé psychologique dans le monde de l’entreprise.

Contexte socio-économique qui met le salarié en souffrance face à des pressions de plus en plus fortes, des exigences de plus en plus élevées dans ce nouvel environnement et cette adaptation sociétale.

 

Et j’aimerais citer cette phrase, si juste, du Dr. Luc Audouin dans son livre « Bien dans son corps au quotidien » : « l’extraordinaire paradoxe de l’entreprise soucieuse de l’écologie de son environnement et ignorante de l’écosystème des individus ».

Heureusement, depuis peu de temps on commence à parler de stress en entreprise. Phénomène « tabou » auparavant, il devient aujourd’hui une réelle prise de conscience.

Et l’entreprise est passée de la prise de conscience et d’action des risques physiques, à la prise de conscience et d’action des risques psychologiques.

C’est une avancée importante, fondamentale.

Face à l’urgence à traiter l’état de stress en entreprise, celle-ci laisse pénétrer des techniques, comme avec la sophrologie, qui étaient impensables hier.

Le B.I.T (Bureau International du Travail) est chargé des questions générales liées au travail dans le monde. Le B.I.T est rattaché à l’ONU, il réside à Genève.

Ce B.I.T donne l’alarme depuis longtemps sur la nécessité de prendre en compte le stress professionnel. Il souligne : le stress professionnel est aujourd’hui considéré comme un réel problème de santé publique.

Face à l’augmentation régulière des hospitalisations psychiatriques, en urgence, directement liées au stress (burn-out) ;

Face à la prise de produits illicites de plus en plus fréquente au sein de l’entreprise, pour « tenir », « ne pas craquer » ;

Un observatoire du stress a été mis en place.

De plus, en 2002, une loi a été votée, obligeant l’employeur à se responsabiliser sur la santé physique et mentale du salarié (y compris du harcèlement moral).

Cet observatoire du stress a donc permis de noter ce constat :

  • 28 % des salariés disent ressentir un stress important dans leur entreprise.
  • 23 % disent éprouver des fatigues mentales handicapantes.
  • 40 % de l’absentéisme est directement lié au stress.
  • 67 % des salariés pensent que l’entreprise peut agir pour réduire le stress.

La plupart des nombreuses études consacrées à l’évaluation du stress au travail, et à ses conséquences, signalent une augmentation du phénomène et des répercussions sur le bien-être et l’équilibre des salariés :

  • Répercussions directes : maladies psychosomatiques, absentéisme, conflits, accidents …
  • Répercussions indirectes : perte de la confiance en soi, de l’estime de soi, baisse de la motivation et de l’implication du salarié.

Autre point important, l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail, a alerté en 2002 le monde l’entreprise, suite au constat des statistiques qu’elle a effectuées, à savoir : un salarié européen sur trois est affecté par le stress au travail.

Cette même agence a mis en place une « recommandation » de programmes de gestion du stress en entreprise. Avec les reconnaissances précoces des facteurs de stress, et surtout des méthodes de résolution de ce problème du stress.

Récemment, en 2004, une « charte » a été signée entre les plus grandes entreprises, qui s’engagent à prendre en charge l’écologie humaine, le stress mais aussi l’aide au développement personnel.

Nous avons, avec cet « état des lieux » du contexte actuel de l’entreprise et des prises de conscience, une ouverture évidente pour la sophrologie et les « outils » qu’elle peut apporter.

Nous avons les deux axes importants, la pédagogie et la prophylaxie, nous permettant une résolution du problème posé par le stress en entreprise.

Il faut rappeler que l’état de stress, de plus en plus fort aujourd’hui, peut mettre en détresse les individus et les conduire à la rupture sociale.

C’est ainsi que nous retrouvons dans les centres sociaux, les foyers d’accueil, et toutes structures spécialisées, ces personnes totalement fragilisées et démunies.

Sylvie Fava-Lehoux

Sophrologue

Connexion

L'inscription est réservée à l'équipe éditoriale du Site.

Liens rapides

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter à l'adresse ci-dessous :

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Vous êtes ici : Accueil Articles Articles sophrologiques L'entreprise aujourd'hui et sa prise de conscience face au stress